Elle met à plat les sons sur le papier.

D. ROYS* est une spécialiste du langage, une pro de la transcription des sons à l’écrit. C'est un besoin car les langues étudiées par Wycliffe sont souvent sans orthographe et grammaire. Conseillère en linguistique au T. depuis 6 ans pour Wycliffe, D. ROYS intervient dans de nombreux programmes de traduction. Elle nous explique en quoi consiste son travail.

«  Je passe une partie de mon temps avec des collègues tant nationaux qu’expatriés pour les aider lorsqu’ils rencontrent des problèmes d’analyse linguistique.

Concrètement, cela veut dire que je peux être amenée à revoir une orthographe lorsqu’une communauté rencontre un problème de lecture et de compréhension du texte, ce qui peut être le cas lorsque les tons ne sont pas transcrits. Il faut alors que la communauté décide quels tons représenter et comment le faire. En effet, tous les tons ne sont pas nécessaires dans l’écriture pour que la lecture soit aisée sans que l’écriture ne soit trop compliquée.

Mes collègues font aussi appel à moi en cas de problèmes dans la grammaire. Des questions peuvent surgir lors de la vérification d’une traduction et il est nécessaire alors de revoir les données et les textes. Les traducteurs sont inévitablement influencés par le texte-source, notamment pour la structure de l’information. Un problème fréquent est l’introduction d’une information nouvelle dans une subordonnée en initiale de phrase. Bien que cette construction soit généralement possible sur le plan grammatical, elle n’est pas admise au niveau de la structure de l’information. Une information doit avoir été introduite avant qu’elle ne puisse apparaître dans une subordonnée.

A côté de cet appui ponctuel, je suis deux ou trois équipes qui sont en train de produire une esquisse grammaticale. Cela implique de rencontrer les équipes de temps en temps, de relire et de commenter les travaux produits, pour parvenir à un résultat satisfaisant."

* Pour des raisons de sécurité, son nom est un pseudonyme.