Ils vivent et travaillent avec le peuple S.

« JL, les enfants et moi avons décidé de passer du temps environ 5 jours par semaine dans un village où il n’y avait aucun disciple de Jésus pour apprendre la langue locale, le S. » nous écrit C.B.*
Depuis quelques années, ce couple français, membre de Wycliffe France a rejoint le programme de traduction de la Bible collaborant avec la communauté S. d'Afrique de l'Ouest.



Traduire, enseigner, apprendre
Outre la traduction de la Bible, l'équipe développe du matériel pour la mise en place de classes d'alphabétisation (abécédaire, syllabaires), travaille, à la demande de l’État, à la publication de livrets sur la santé (SIDA, grossesse...), transcrit et publie aussi des livrets sur les histoires des villages S. ou sur de grands personnages traditionnels.
C.B a l'opportunité de donner des cours de lecture et d'écriture pour adultes et enfants. C’est une manière d'entrer en contact avec la population et de créer des liens. Car, l’objectif principal de cette famille est d’être témoin de Jésus parmi les S.
Ce peuple est d’ailleurs très intéressé par l’Évangile mais a peur du « qu'en dira-t-on ». Il y a environ une centaine de chrétiens S. connus pour 2 millions de personnes.
Nos membres français sont néanmoins encouragés et sont témoins de transformation de vie. (Lire le témoignage) Avec persévérance, ils continuent alors à développer de nouveaux moyens pour donner accès à la Bible.


Développer le multimédia pour répandre la Parole de Dieu
Le matériel audio des textes bibliques est essentiel afin d’atteindre ceux qui ne savent pas encore lire. Actuellement, JL. et d'autres de l'équipe travaillent à la publication de livres numériques et d'applications Android. « En plus de donner accès à la lecture sur tablette, téléphone ou PC, cela permet de joindre l'écoute à l'écrit, le texte étant souligné au fur et à mesure que l'audio est joué. » nous explique JL. B.


Jésus en langue locale

Bientôt, le film Jésus, tiré de l’Évangile de Luc, va être adapté en langue S. Le couple français coordonne le projet. « Une version existe déjà mais ce n'est qu'un narrateur qui raconte l'histoire. Dans la version que nous allons faire, toutes les voix seront doublées, rendant au film sa qualité originale. » confient JL et C. B. Pour cela, il faudra attendre fin 2016 mais dès aujourd'hui, le recrutement des personnes qui doubleront les personnages commence.

*pour des raisons de sécurité, les noms des personnes, du peuple et des lieux ne peuvent être divulgués.