Histoire de l'Alliance mondiale Wycliffe

Notre histoire

William Cameron TownsendTout a commencé au Guatemala. En 1917, William Cameron Townsend, un jeune Américain, débarque dans ce pays d'Amérique centrale pour distribuer des bibles en espagnol parmi les Cakchiquel. Mais rapidement , il se heurte à deux réalités :
- la plupart de ces gens ne parlent ni ne comprennent l'espagnol. 
- leur langue n’existe pas par écrit, c’est une langue orale uniquement.

Townsend abandonne ses tentatives de vente de bibles espagnoles et commence à vivre parmi les Cakchiquels. Il apprend leur langue qui s’avère complexe, crée un alphabet, analyse la grammaire et traduit le Nouveau Testament… en dix ans - un tour de force à l’époque.

Avec le temps, Townsend en vient à la conclusion suivante : chaque homme, femme et enfant doit avoir accès à la Parole de Dieu dans sa langue.

Il ne savait pas que c’était impossible, alors il l’a fait

Il ne savait pas qu'il y avait plus de 7 300 langues utilisées dans le monde. Mais cela n'aurait pas découragé Monsieur Townsend. En collaboration avec des collègues ayant la même optique, il fonde "Camp Wycliffe" en 1934, une école de formation linguistique. Le nom de Wycliffe est emprunté au héros de la pré-Réforme, John Wycliffe, celui qui le premier a  traduit la Bible en anglais. Cette vision de traduire la Bible en langues locales, pour faciliter une transformation profonde dans les vies des individus, des églises qu’ils fréquentent et des sociétés qui sont les leurs, est à l’origine de la fondation en 1971 de Wycliffe France.

Aujourd'hui, l’Alliance mondiale Wycliffe s'associe à des organisations internationales comme SIL. Elle est constituée d’organisations nationales de traduction de la Bible dans 120 pays et se range au côté des dénominations d'églises dans le monde entier pour traduire la Parole de Dieu. Promouvoir l'alphabétisation et encourager l'utilisation des Écritures une fois traduites font partie de sa mission .

Bien que d'énormes progrès aient été réalisés depuis notre fondation il y a près de 80 ans, on estime que 167 millions de personnes, parlant environ 2 000 langues, ont encore besoin d'une Écriture dans la langue qui leur vient naturellement. Votre intérêt, votre partenariat dans ce ministère vital contribuent à transformer des millions de vies. Pour l'éternité.

L’organisation en France a fêté ses cinquante ans en 2021

 Dans l’Ancien Testament, une année de jubilé semblait devoir venir constituer le juste complément des cycles (jours,     mois et années) de sabbat. On lit dans le livre de Lévitique qu’une année de repos donnait à la nation entière la possibilité de se concentrer sur la restitution et la revalorisation des choses réellement essentielles. Selon la Bible, tout le monde était libéré des dettes et de l'esclavage ; chacun pouvait se reposer pendant cette année et commencer l'année suivante avec une énergie et une concentration nouvelles.

Il en est allé ainsi pour Wycliffe France, contrainte de par l’évolution des lois, aux mêmes pressions que toute oeuvre et organisation missionnaire en France. Cette évolution forcée l’a conduite à un arrêt de l’activité qui était la sienne, durant une année.

Notre mission première est aujourd’hui, de concentrer nos efforts grâce à la prière. Dans le même temps, un regard en arrière est nécessaire afin de louer le Seigneur pour Sa faveur et Sa bénédiction. Nous voulons honorer le travail, l’engagement et le sacrifice des disciples qui sont partis en mission avec Wycliffe France. Cela comprend l’engagement qui perdure pour de nombreux anciens missionnaires de l’Association Traduire la Bible-Wycliffe France - son nom juridique. Un nouvel onglet sera créé qui s’intitule les amis francophones de la traduction biblique parce qu’il a pour but de célébrer le service et l’impact stratégique de dizaines de personnes qui se sont impliquées dans ce travail de témoignage de l’amour de Dieu à travers Son fils Jésus Christ, auprès de nombreux groupes linguistiques.

 

up